Médias : « Les drogués »

Toxicomanes

Addiction et maladies mentales dans les médias

Addiction/Psychiatrie et médias

Ces trois articles, trouvés sur le web, font un bon états des lieux de la stigmatisation des personnes addictes et serviront de point de départ à la réflexion.
Stigmatisation des personnes aux prises avec un trouble addictif :
https://www.dianova.ngo/wp-content/uploads/2018/07/QuitStigma-Recommendations-Media-fr.pdf
Un autre regard sur l’addiction : cet article a l’avantage d’avoir une approche globale des addictions.
https://blogs.mediapart.fr/herbert-geschwind/blog/060216/un-autre-regard-sur-laddiction
Médias psychiatrie : Mémo à l’usage des journalistes
https://www.f2rsmpsy.fr/fichs/17868.pdf

Des exemples

Toxicomanes

Il suffit de taper les mots qui stigmatisent, concernant l’addiction et le trouble mental, dans un moteur de recherche d’actualités pour rapidement constater la façon négative dont ces thèmes sont traités et les fausses informations et idées que ce traitement véhicule.

Sur le mot clef « Toxicomane » :
Dans les médias, comme dans la société, le « toxicomane » est très souvent associé à la violence et à la criminalité des faits divers. Une image d’Épinal se dessine  : le drogué est une terreur armée qui martyrise voire découpe son entourage. La stigmatisation comprise dans le mot « Toxicomane » lui-même n’est jamais interrogée,  il englobe tous les consommateurs de substances jugées illicites, donc d’emblée délinquants. Utiliser ce mot dans les médias sans plus d’explication me parait, en soi, problématique. 
https://www.20minutes.fr/faits_divers/2423179-20190114-puy-dome-toxicomane-suspecte-avoir-decoupe-quadragenaire
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/dans-le-quartier-beaulieu-de-chateauroux-le-toxicomane-etait-devenu-la-terreur
https://www.infonormandie.com/Des-armes-et-de-la-drogue-decouvertes-au-domicile-du-fournisseur-d-un-jeune-toxicomane-a-Fecamp_a22958.html
https://defimedia.info/cassis-une-mere-martyrisee-par-son-fils-toxicomane
Dans l’article qui suit, une étiquette de « dealer » est posé sur un adolescent de 16 ans, pour 20 grammes de cannabis. Aucun mot pour tous les arguments en faveur d’une dépénalisation, une « dramatisation » qui déforme, pour un public averti, la réalité du marché du cannabis en France.
https://www.lindependant.fr/2019/01/29/carcassonne-un-dealer-de-16-ans-interpelle-en-flagrant-delit-a-la-cite-fleming,7982748.php 
Le Forum psychoactif aborde ce sujet à propos de 2 reportages (sensationnalistes) sur la drogue. Les mots d’Alexander Shulgin sont toujours d’actualités et valables sans doute pour toutes les drogues : “Il est essentiel que notre propagande négative actuelle à  propos des drogues psychédéliques soit remplacée par l’honnêteté et la vérité sur leurs effets, autant les bons que les mauvais ». 
https://www.psychoactif.org/forum/t11717-p1-reportage-drogue.html

Pourquoi alors cette « propagande négative » ? Elle fausse l’information, n’aide en rien la réduction des risques et stigmatise l’ensemble des consommateurs et/ou des personnes dépendantes de substances illicites, sans plus de réflexion sur la notion d’addiction. Plus globalement, nous pouvons nous demander à quels impératifs répondent la majorité des médias en étant partiaux avec certaines catégories de population.

Définition de l’addcitions :

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/addictions

Deux poids, deux mesures 

Amphétamines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *